Comment installer un détecteur de fumée ?

Selon le décret n°2011-36 du 10 janvier 2011 il est obligatoire d’installer un DAAF (détecteur autonome avertisseur de fumée) dans toute habitation. La loi s’applique aux logements collectifs et individuels. La pose d’un tel équipement peut aussi bien se faire par le propriétaire que par le locataire. L’installation d’un DAAF est si simple qu’elle est à la portée de tous. Découvrez les précautions à prendre et les étapes pour une pose réussie, sans avoir à solliciter un technicien qualifié.

L’emplacement idéal pour l’installation d’un détecteur de fumée

Le DAAF ou détecteur de fumée vous avertit immédiatement d’un éventuel début d’incendie. Vous avez ainsi la perspective d’éteindre rapidement le feu ou, à défaut, d’évacuer votre logement dans les meilleurs délais. Mais pour bénéficier de toutes les fonctionnalités du dispositif, il est primordial de bien étudier l’emplacement du détecteur.
Rappelons d’abord que l’air froid est plus lourd que l’air chaud. C’est pour cela que la fumée monte. Il est donc logique que le détecteur soit posé en hauteur. L’installation se fait idéalement au plafond ou tout en haut d’un mur. Attention une distance minimum de 30 cm est à respecter entre le détecteur et le mur, dans le cas d’une pose au plafond entre le détecteur, le plafond et les autres parois, dans le cas d’une pose murale.
Il faut au moins 1 détecteur par étage dans les logements qui comptent plusieurs niveaux. Notez toutefois que la pose dans les espaces communs est interdite, au sein des bâtiments d’habitation collectifs. Il s’agit là d’une mesure de sécurité qui évite aux résidents de quitter leurs logements pour se diriger vers le point d’origine de la fumée.
Évitez d’installer votre DAAF à proximité des équipements de chauffage ou encore dans la salle de bains. Le risque de déclenchement intempestif est en effet accru dans ces zones. A l’inverse, privilégiez la proximité de la chambre à coucher pour être certain d’entendre l’alarme en cas de début d’incendie nocturne.

Comment poser un détecteur de fumée ?

C’est le socle du DAAF que vous devez poser en premier. Posez-le à l’emplacement que vous avez préalablement défini. Servez-vous d’un crayon pour marquer discrètement les points de fixation. Réalisez des trous sur ces marques à l’aide d’une visseuse ou d’une perceuse. Insérez ensuite des chevilles adéquates au support de votre DAAF (briques de terre, plâtre, etc.) puis posez le socle et vissez-le.
C’est le moment d’insérer la batterie ou la pile de votre détecteur de fumée. Il ne vous reste plus qu’à visser ou clipser le détecteur de fumée sur son socle.
Repérez le bouton test et appuyez dessus pour vous assurer que votre DAAF est opérationnel.
Maintenant que vous savez comment installer un détecteur de fumée, vous pouvez répéter l’opération autant de fois que vous avez de DAAF à poser.
Conseil : vérifiez régulièrement que votre détecteur est fonctionnel. Remplacez les piles si le signal sonore s’affaiblit. Passez également un coup de chiffon sec hebdomadaire sur votre détecteur afin d’en assurer la longévité.

Articles qui pourraient vous intéresser
dans cette même catégorie

T